Dobračina 27 - Beograd
Dobračina 27 - Beograd
Upozoravamo javnost da postoje pokušaji zloupotrebe…
imena SVETOG VIDA lažnim predstavljanjem od strane drugih ustanova…
Adresa SVETOG VIDA je isključivo Dobračina 27 u Beogradu!

Glaucome

En général, le glaucome représente un groupe de différentes maladies oculaires, y compris la lésion du nerf optique et la perte progressive de la vision. Si on ne le traite pas, le résultat final c’est la cécité. Cette maladie est une neuropathie optique multifactorielle qui est caractérisée par la perte des fibres du nerf optique. Il y a un large spectre des facteurs de risque très marqués, dont le plus important est la pression intraoculaire élevée.

Le glaucome est une maladie chronique perfide, sans des symptômes clairs, et c’est pourquoi les patients ne le reconnaissent pas à temps. Dans notre pays, malheureusement, cette maladie perfide toujours rend aveugle beaucoup de gens de l’âge différent.

Ces patients souvent n’osent pas demander de l’aide à cause de la peur des vieilles méthodes, agressives, inefficaces, mais malheureusement toujours utilisées dans notre pays.

Il est temps de faire quelque chose! L’ophtalmologie moderne a compris et démystifié cette maladie et a pris une attitude officielle à propos du diagnostic précoce du glaucome dont la conséquence est la cécité, s’il n’est pas diagnostiqué à temps. Au premier stade de la maladie, avant que les symptômes s’apparaissent, des changements s’annoncent au niveau des cellules ganglionnaires de la rétine. Cela peut durer un certain temps, avant que la maladie continue de se développer progressivement. On commence avec la thérapie tout de suite, dès qu’on a détecté ces changements subtils.

Un des facteurs les plus importants dans la lutte contre cette maladie dangereuse, c’est le choix d’une méthode chirurgicale adéquate ou d’une combinaison des méthodes, prescrites pour chaque patient en particulier.

Après des années des recherches, on a réussi à trouver un moyen de tenir le glaucome sous contrôle, grâce aux médicaments efficaces en forme des gouttes pour les yeux. Par contre, il est étonnant qu’on ne soit pas encore capable d’expliquer les valeurs normales et élevées de la pression intraoculaire, qui est un des facteurs de risque les plus importants quand il s’agit du glaucome. La valeur de la pression oculaire dans un œil abîmé doit être plus basse que la valeur normale dans un œil sain.

Comme tous les meilleurs centres pour le traitement du glaucome en Europe, L’Hôpital spécialisé Sveti Vid, depuis des années, traite ce problème en accord avec les standards et les attitudes professionnelles modernes. En coopérant avec les experts européens en ophtalmologie les plus importants, on y utilise les méthodes chirurgicales les plus perfectionnées, entre autres la sclérectomie profonde non perforante avec les implants en forme de gel. C’est-à-dire qu’il n’y a plus de risques caractéristiques pour les méthodes chirurgicales vieillies et agressives.

Le patient chez lequel on a diagnostiqué le glaucome réagit tout d’abord par l’étonnement. Bien que les valeurs de PIO dans un œil malade soient deux fois plus élevées que dans l’œil normal, la pression oculaire élevée, qui est le symptôme le plus commun du glaucome, ne provoque pas la douleur.

Les déformations spécifiques se produisent d’abord dans le champ visuel périphérique, pendant que la vision centrale reste normale encore longtemps. C’est pourquoi le patient a mal à reconnaître les premiers symptômes. Au moment où l’on sent la douleur et les déformations dans les champs visuel deviennent évidentes, le dommage est déjà irréversible, parce qu’une partie du nerf optique est déjà abîmée. L’objectif de la thérapie c’est de conserver la maladie en ce stade et de tenir la pression oculaire sous contrôle.

Nous voudrions bien démystifier le problème et aider le patient de mieux comprendre sa maladie, aussi que l’importance du traitement du glaucome à un stade précoce. Cette maladie est incurable, mais grâce à une thérapie adéquate et faite en temps utile on peut la tenir sous contrôle (comme au cas de la pression artérielle contrôlée).

On considère que PIO est le facteur de risque le plus commun, mais pas le seul. Avant, l’attitude officielle disait que le glaucome représentait les valeurs élevées de la pression oculaire avec lésions du nerf optique et déformations glaucomateuses typiques dans le champ visuel. C’était une explication incomplète qui a été abandonnée jusqu’à présent. PIO élevée, de toute façon, stimule l’apparence des déformations glaucomateuses, mais le glaucome et la pression oculaire, ce n’est pas la même chose. Dans certains cas, on aperçoit des changements très fins sur la papille du nerf optique, dans un œil avec une PIO relativement normale ou même plus basse.

Si c’est le cas, on parle du glaucome de la pression normale ou basse. On considère comme le standard les valeurs de PIO entre 9 et 21 mm Hg. Pourtant, environs 25 % de gens avec une PIO relativement normale sont touchés par certains changements glaucomateux.

Cela veut dire que l’évaluation de la valeur de PIO ne doit pas être faite séparément, mais doit être liée à une évaluation plus sérieuse de tous les autres facteurs de risque, aussi que prédispositions. Si le disque du nerf optique est déjà abîmé ou s’il existe une déformation dans le champ visuel, aussi qu’une prédisposition génétique, la valeur de PIO doit être maintenue plus basse par rapport à la valeur habituelle. Cela veut dire qu’il faut la baisser jusqu’à la valeur qui n’est pas dangereuse et qui ne provoquera pas de déformations. On peut comparer cela avec une maladie coronaire quand il faut aussi baisser la pression artérielle jusqu’à la valeur plus basse que la valeur de la pression chez les gens sains.

Concernant la valeur PIO, même si elle ne dépasse pas par exemple 22 mm Hg, il faut se douter du glaucome et il faut faire tout pour vérifier des autres changements éventuels et d’exclure le risque.

La différence entre la pression oculaire dans les yeux, les oscillations de PIO pendant la journée, aussi que l’asymétrie entre papilles dans les yeux, tout cela relève qu’il est nécessaire de faire examen médical complet des yeux, en appliquant le champ visuel automatisé. Si l’examen confirme qu’il s’agit du glaucome, il faut commencer avec la thérapie sans délai.

La pression oculaire élevée est une conséquence du trouble d’équilibre entre la production et la fuite d’humeur aqueuse – ou la sécrétion est trop vite, ou la fuite est dérangée. Chaque importante catégorie de pathologie est représentée en une forme du glaucome. Si l’anatomie de l’œil est normale, avec un angle normal de la chambre antérieure de l’œil et la profondeur normale de la chambre antérieure de l’œil, il s’agit du glaucome à l’angle ouvert. S’il y a certains changements dans la structure de la chambre antérieure de l’œil, soit ils sont congénitaux ou acquis, il s’agit du glaucome par fermeture de l’angle. En cas de certaines prédispositions, pendant le procès de vieillissement, l’angle de la chambre antérieure devient étroit ce qui porte un risque de l’attaque aiguë du glaucome, surtout au cas d’élargissement de la pupille dans l’obscurité ou par Mydriaticum. C’est pourquoi il est très important d’examiner l’angle de la chambre avant l’élargissement des pupilles !!!

Une hypermétropie forte avec une chambre antérieure peu profonde est aussi une prédisposition au glaucome.

The disease could be expressed in early childhood, solitary or combined with some other congenital disorder, such as cataract or aniridia. It is important to look for glaucomatous appearance after the discovery of congenital cataract, and even if not expressed at the same time, to be aware of a possible delayed onset.

The aim of the therapy is to protect the optic nerve and keep the eye pressure at a reasonable value. The first step comprises eye drops, but in the case of an imminent threat of a glaucoma attack in angle-closure glaucoma, the laser is applied. If the maximum therapy does not stop the progression of glaucomatous changing in the optic disc and visual field, surgery is the method of choice.

Loosing time or coming to wrong decisions cannot save the optic nerve. Surgery on a blind eye is an ethical problem, because it is absurd. Doctors who are not familiar with this problem should immediately direct the patients to the right place. An uncritical assessment of the intraocular pressure values and unrecognized first signs of disorder lead to a catastrophic outcome. Maximum therapy means all available resources for controlling the disease by medication, having in mind the age of the patient. In younger patients (30-40 years of age) with the apparent deterioration after two different medications, one should seriously consider the surgery. These people are facing many years of the battle against glaucoma and the application of these medicaments for many years certainly is not harmless. Though powerful, these medications have side effects, and in some cases they are contraindicated, as well. After many years of using drops, the tissue loses the characteristics of its “nature biology“, which reduces the effects of the late surgery.

The aim of the surgical procedure is to provide a balance between the production and outflow of the aqueous humor. The decision when to operate and which method or a combination of methods to use depends on many factors: the type of glaucoma, duration of the disease, degree of damages, value of IOP. These factors determine the value of the desired IOP level, and of course the type of surgery.

Glaucome secondaire (qui s’apparaît comme conséquence) se développe pendant les procès d’inflammation dans l’œil (uvéite), après un traumatisme ou par suite des adhérences dans l’angle de la chambre. Il peut s’apparaître comme une complication de maturation de la cataracte, quand le cristallin enflée pousse l’iris en avant et rétrécit la chambre antérieure et l’angle de chambre, ou coupe la communication de fluide de la région postérieure à la région antérieure, en bloquant la région de la pupille. Si l’on attend trop pour opérer une cataracte mûre, il existe un risque de la décomposition du cristallin, suivi d’une réaction inflammatoire – uvéite, aussi que la fermeture de l’angle de la chambre et une attaque aiguë du glaucome.

Ce sont les dangers de cette compréhension vieillie, qu’il faut attendre que la cataracte mûrisse pour l’opérer. Heureusement, cette vue est abandonnée pendant les années 1970. La mesure de prévention est une opération précoce de la cataracte – phacoémulsification (opération par des ultrasons).

Les changements hâtifs, provoqués par glaucome, se développent au niveau des cellules ganglionnaires de la rétine, avant que les signes cliniques évidents s’apparaissent. L’alimentation de la rétine est très perturbée par la suite des troubles de perfusion dans le tissu délicat et très sensible des cellules ganglionnaires et du nerf optique (axone). La sensibilité de ce tissu est encore plus élevée dans les cas de PIO élevée et des oscillations quotidiennes de PIO pour plus de 6 mm Hg. Les troubles de perfusion, caractéristiques pour quelques maladies générales, comme sténose de la carotide, pression sanguine basse, diabète mellitus, ont une influence importante sur les changements aux axones du nerf optique, aussi qu’une prédisposition locale comme une myopie élevée.

Ces facteurs de risque peuvent aggraver la lésion, mais cela ne veut pas dire que le glaucome se développera chez chaque personne ayant les troubles circulatoires.

C’est la génétique qui détermine la sensibilité de ces tissus délicats par rapport aux facteurs de risque.

Cette maladie peut apparaître durant la petite enfance, seule ou en combinaison avec un autre trouble congénital, comme la cataracte ou l’aniridie. Si un médecin diagnostique la cataracte congénitale, il est très important de chercher tout de suite les signes glaucomateux. Même s’ils ne sont pas visibles en ce moment, il est bien possible qu’ils apparaissent plus tard.

Le but de la thérapie c’est de protéger le nerf optique et de maintenir la pression oculaire au niveau adéquat. Le premier pas, c’est l’application de gouttes oculaires, mais au cas où il existe une menace de l’attaque du glaucome, chez le glaucome à angle fermé, on utilise le laser. Si la thérapie maximale n’arrête pas la progression des changements glaucomateux sur le disque du nerf optique et au champ visuel, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Une perte du temps ou les décisions erronées sont dangereux pour le nerf optique. La chirurgie sur les yeux aveugles représente un problème d’éthique, parce que c’est absurde. Les médecins qui ne connaissent pas cette problématique devraient tout de suite diriger les patients au bon endroit. Si le médecin ne sait pas analyser les valeurs de pression oculaire et ne reconnaît pas les premiers signes de trouble, cela peut provoquer une vraie catastrophe. Une thérapie maximale comprend tous les moyens disponibles pour le contrôle de la maladie par un médicament, en tenant compte de l’âge du patient. Quand il s’agit des patients plus jeunes (l’âge 30-40), chez lesquels on aperçoit une aggravation évidente, même après l’application de deux médicaments différents, il faut absolument envisager la possibilité de la chirurgie. Ce qui attend ces patients c’est une lutte contre le glaucome qui va durer très longtemps, et l’application de ces médicaments pendant des années est dangereuse. Ces médicaments sont très efficaces, mais ils ont aussi des effets indésirables, même les contre-indications dans certains cas. Après des années d’utilisation des gouttes, le tissu perd ses caractéristiques biologiques, ce qui diminue les effets d’une opération faite trop tard.

Le but de cette procédure chirurgicale c’est d’assurer l’équilibre entre la sécrétion et la fuite d’humeur aqueuse. Quand il faut opérer un patient et quelle méthode ou combinaison de méthodes il faut appliquer, cela dépend de plusieurs facteurs: type du glaucome, durée de la maladie, degré de la lésion, valeur de PIO. Tous ces facteurs déterminent la valeur du niveau désirable de PIO et, bien sûr, le type d’intervention chirurgicale.

Comme ce trouble est très délicat, ce sont les meilleurs experts qui doivent prendre la décision sur cette intervention chirurgicale. Ils doivent connaître tous les détails, aussi que tous les avantages et les défauts des options chirurgicales disponibles. Ces experts doivent aussi avoir maîtrisé ces techniques chirurgicales.

C’est sûr que l’application constante de toujours même technique chirurgicale agressive et inadaptée contribue à l’augmentation de la population aveugle en Serbie. Cette ’chirurgie d’empreinte’ est catastrophique pour les patients et alors inapplicable dans l’ophtalmologie moderne.

Le diagnostic de base, une évaluation de maladie complète, une évaluation adéquate de valeurs PIO, compréhension de premiers changements typiques de papille, choix du moment pour le début de la thérapie, tout cela est très important pour un traitement adéquat.

Le traitement dont on a parlé ici n’est pas compliqué et ce n’est pas impossible de le réaliser au niveau de protection sanitaire primaire et secondaire. Il joue un rôle important dans la lutte contre la cécité causée par glaucome.

C’est nous qui ont fait entrer en Serbie cette approche moderne dans le traitement du glaucome et nous avons fondé le Centre du glaucome, en tête duquel se trouve l’experte européenne prof. S. Pitrova. On peut bien contrôler cette maladie grâce aux possibilités modernes et procédures chirurgicales.

Les expressions inconnues:

PIO – la pression intraoculaire

Papille du nerf optique, disque du nerf optique – la tête du nerf optique

Perfusion – alimentation des tissus par sang

VIDEO PRILOZI
  • Carte d’identité de l’Hôpital spécialisé Sveti Vid

    Carte d’identité
    de l’Hôpital spécialisé

    The Hospital is situated in the very center of Belgrade, in Dobracina Street No. 27, near the Republic Square and the National Theatre.
    +381 (11) 328 37 37
    +381 (11) 328 33 87

    L’Hôpital...+

  • Milan 2013.

    Milan 2013. Le premier prix dans le monde pour l'opération de la cataracte binoculaire.

    Les prix...+

  • LE PREMIER PRIX DANS LE MONDE
    A ÉTÉ ATTRIBUÉ À L'HÔPITAL SVETI VID

    la qualité de la chirurgie et la contribution au développement de l’ophtalmologie moderne EYE ADVANCE.

    Les prix...+

  • Les histoires des patients

    Les histoires des patients

    Ce qui estle plus précieuxdansnotre travail, cesontnospatients très contents. Voilà seulementquelqueshistoiresparmi beaucoup d’autres, qui témoignent d’un changement du destin de ces patients, grâce à l’HôpitalspécialiséSvetiVid.

    Video...+

  • L’ophtalmologie de l’enfant

    L’ophtalmologie de l’enfant

    Le professeur de l’ophtalmologie et le directeur de la clinique ophtalmologique de l’enfant à l’Université de Masaryk, Brno, République Tchèque.

    L’ophtalmologie de l’enfant...+