Dobračina 27 - Beograd
Obavešteni smo da postoje pokušaji lažnog predstavljanja…
…imenom SVETOG VID-a u različitim krajevima balkana…
…i ovim putem želimo da ukažemo na ovu zloupotrebu našeg imena.
Upozoravamo posetioce sajta da je adresa Specijalne bolnice SVETI VID
…isključivo Dobračina 27 u Beogradu i jedina lokacija na kojoj naši lekari rade…
…sve ostale informacije o gostovanjima naših lekara van Beograda su NETAČNE.
Youtube Youtube Twitter Google +

L’ophtalmologie de l’enfant

La cataracte congénitale

La cataracte congénitale est responsable d’un trouble visuel parfois important.

Si la cataracte qui saisisse l’axe visuel dans l’œil d’un enfant est diagnostiquée assez tôt, cela peut garder la vue. Si elle n’est pas opérée à temps, cette maladie a un grand potentiel de provoquer l’amblyopie, et surtout si elle est présente seulement sur un œil, dans la période critique pour le développement de la vision. Le changement de la réfraction par le traitement de l’amblyopie représente un grand défi pour la réhabilitation de la vision après la chirurgie pédiatrique de la cataracte. Aujourd’hui, quand nous connaissons mieux le développement de l’œil d’enfant, et quand il existe des lentilles intraoculaires très convenables à l’œil d’enfant, le calcul pour chaque application spécifique des lentilles intraoculaires et les traitements chirurgicaux pédiatriques perfectionnés sont devenus un modèle standard pour le traitement de la cataracte chez les enfants.

La réhabilitation de la vision a beaucoup plus de succès quand il s’agit de l’implantation des lentilles intraoculaires pseudophaques, par rapport à la correction conventionnelle aphaque (les lunettes ou les lentilles de contact).

Dans le cas où la cataracte n’est pas trop épaisse, et l’axe visuel est libre, le risque d’une amblyopie grave est diminué, et l’opération peut être réalisée plus tard.

Les implants multifocaux peuvent être considérés comme une solution chez les enfants âgés plus de six ans, si l’acuité visuelle est gardée sur un niveau satisfaisant, avec le but de restituer l’accommodation perdue, ce qui veut dire la compensation pour la vision de près, de loin, et d’éloignement moyen.

Cela seulement donnera une possibilité pour le développement de la vision, mais le traitement plus fort de l’amblyopie est recommandé après la chirurgie pour obtenir la réhabilitation complète de la vision.

Le glaucome congénital

Le glaucome congénital est une affection oculaire grave, qui parfois peut être diagnostiquée après la naissance, et parfois quelques années plus tard…

Cette maladie exige un traitement urgent par les médicaments et/ou une intervention chirurgicale.

D’après l’opinion générale, le glaucome congénital est combiné avec d’autres affections oculaires (anomalies de l’iris, cataracte congénitale etc.).

Le strabisme

Le strabisme traduit un défaut de convergence des axes visuels, qui touche 3 à 8% d’enfants. C’est un état qui est souvent détecté par les parents mêmes. La position parallèle des yeux représente une des conditions importantes pour le fonctionnement normal de la vision. Dans la population d’enfants âgés moins de trois ans, l’intervalle entre le commencement du strabisme et le traitement représente le facteur crucial pour le pronostic. Plus tôt l’opération est réalisée, le pronostic pour la qualité de la vision binoculaire est meilleur…

Il y a des déviations qui sont traitées par la correction appropriée d’une erreur de réfraction (le strabisme accommodatif). Dans ces cas la chirurgie réfractive au laser est indiquée s’il existe une intolérance aux lentilles ou aux lunettes.

Or, le strabisme peut être classifié dans les sous-groupes suivant plusieurs critères, dont le principal exprime la direction de la déviation: horizontal (convergeant et divergeant), vertical ou rotatoire. Ensuite, il existe le strabisme concomitant (où la déviation est constante, indépendamment de la direction du regard), et incomitant (l’angle de divergence des deux yeux est plus ou moins important, selon la direction dans laquelle l’individu strabique regarde), qui sont souvent combinés avec les syndromes paralytiques, restrictifs ou spéciaux (le syndrome de Down et le syndrome de Moebius).

La chirurgie réfractive chez les enfants

Les cas de besoin

La chirurgie réfractive en pédiatrie ne se considère comme une solution convenable que dans les cas d’anisométrie grave (grande différence entre les erreurs de réfraction) dans les états de myopie, hypermétropie ou astigmatisme ou dans les cas d’amétropie grave bilatérale qui est résistante, ou corrigée dans une certaine mesure par la thérapie conventionnelle du port des lunettes ou des lentilles de contact ou par un traitement conventionnel de myopie.

Après ces traitements réfractifs les enfants ne cesseront pas de porter les lunettes ou les lentilles, comme le feraient les patients âgés chez lesquels le procès du développement de la vue est terminé.

Il est possible aujourd’hui de diminuer l’anisométrie ou d’atteindre l’isométropie, aussi bien que de complètement corriger une erreur de réfraction grande avec des meilleurs résultats que par un traitement conventionel, et par là, d’améliorer la fonction visuelle, obtenir une vision aiguë et binoculaire – la vision stéréo, et ainsi faciliter le traitement de myopie par l’occlusion de l’oeil préférentiel.

POURQUOI C’EST IMPORTANT?

Pendant l’âge critique pour le développement de la vue (de 4 à 8 ans), la correction totale de l’erreur de réfraction est obligatoire. Malheureusement, parfois, malgré tous les efforts, cette correction n’est pas possible. L’intolérance peut être causée par l’inadaptation physiologique aux lunettes, l’aniséïconie ou l’insuffisance de convergence. Les lentilles de contact ne sont pas recommandées avant 8 ans.

Les enfants à besoins particuliers et leurs parents s’affrontent avec une barrière de plus qui peut mener au problème psychosocial. La plupart de ces enfants a des erreurs de réfraction extrêmement grandes sur un oeil ou tous les deux yeux parallèlement avec un autre trouble de la vue (albinisme, différentes formes de nystagmus, rétinopathie des enfants prématurés) ou un autre problème de la santé (autisme, syndrome de Down, infirmité motrice cérébrale ou d’autres maladies neuromusculaires).

Sans la chirurgie réfractive ces enfants restent pratiquement aveugles, c’est à dire avec une fonction de la vue très faible et limitée, parce que le traitement conventionnel optique ne les aide pas.

Une erreur de réfraction élevée à un oeil ou tous les deux, avec une différence notable entre les yeux (anisométrie) comprend un grand risque du développement de la myopie. L’oeil préférentiel (ayant moindre erreur de réfraction) transmet une image plus nette et plus fine au lobe occipital que ne le fait l’oeil pire (ayant plus grande erreur de réfraction) dont le besoin de correction est plus grand et la qualité de l’image transmise plus mauvaise en comparaison à l’oeil préférentiel. Cela est dû au fait que la taille et la forme sont différentes en regardant à travers des lunettes. Traitement de l’amblyopie exige une occlusion du “plus faible” des yeux, ce qui n’est pas bien accepté par l’enfant. En portant des lunettes, se fait une ‘équilibre’ entre les deux yeux et la correction de l’erreur supérieure, mais ce n’est pas une manière très efficace pour traiter l’amblyopie.

Pour certains la chirurgie réfractive est le seul moyen de se sortir de la cécité fonctionnelle, et pour d’autres c’est un moyen efficace d’améliorer le traitement de l’amblyopie.

Jusqu’à l’heure actuelle, la chirurgie pédiatrique au laser excimer a une longue période de suivi, un grand nombre de publications et d’études publiées sur ce sujet qui l’ont présentée comme une technique efficace, prévisible, sûre et stable pour la correction des erreurs de réfraction mentionnés ci-dessus, avec un grand potentiel pour soigner l’amblyopie.

C’est le moyen d’atteindre réfraction identique et une meilleure qualité de vision, ainsi qu’une meilleure qualité de vie dans les années à venir.

Lorsque le laser n’est pas indiqué et le traitement conventionnel est inutile, ce but peut être atteint par d’autres interventions de chirurgie réfractive telles que la chirurgie d’implant, ce qui signifie l’implantation d’une lentille intraoculaire phaque, et l’extraction du cristallin clair avec PC LIO implantation, comme alternative. Le but de l’implantation phaque LIO est de corriger une erreur de réfraction élevée tout en préservant le cristallin biologique et l’accommodation. Ce traitement est indiqué dans les cas des erreurs de réfraction de < 6D et >-13, même quand les cornées minces ne sont pas convenables à la correction au laser, et avec une profondeur appropriée de la chambre antérieure de 3,2 mm. L’anesthésie générale est nécessaire lorsque ces procédures sont impliquées sur les enfants.

Laser excimer et la chirurgie réfractive dans l’hôpital SVETI VID

La chirurgie réfractive pédiatrique au laser à Sveti Vid est préconisée strictement dans les indications médicales: anisométrie sévère ou amétropie bilatérale élevée (myopie, hypermétropie ou astigmatisme), avec un fort risque d’amblyopie chez les enfants dans les cas où ces troubles de la vue sont résistants à la thérapie conventionnelle de port des lunettes ou des lentilles de contact, y compris les enfants à besoins particuliers.

Des méthodes avancées du décollement de l’épithélium (PRK et LASEK), pour le spectre de -13 à 6 D, avec une épaisseur suffisante de la cornée. La méthode LASIK est interdite pour les enfants.

Les procédures sont effectuées sur Schwind Amaris laser excimer, avec un examen pré-opératoire de la réfraction cycloplégique, de la mesure de l’épaisseur cornéenne par pachymétrie ultrasonore, topographie cornéenne, du front d’onde oculaire et celui de la cornée.

La plupart des interventions se réalisent sous l’anesthésie générale, dans une ambiance chirurgicale appropriée, par une équipe expérimentée en chirurgie ophtalmique chez les enfants.

A l’hôpital Sveti Vid c’est professeur docteur Rudolf Autrata qui est en charge de la chirurgie réfractive pédiatrique. C’est un ophtalmologiste de renommé, un des meilleurs ophtalmologistes pédiatriques dans le monde, avec un grand nombre de publications et d’études écrites pour des revues ophtalmiques les plus citées et consultées. Consacré entièrement à l’ophtalmologie pédiatrique, il a reçu de nombreux prix pour son travail et sa contribution exceptionnelle au développement de l’ophtalmologie pédiatrique, en particulier de la chirurgie réfractive chez les enfants.

Il a commencé avec la chirurgie réfractive pédiatrique au début des années 1990 à l’Hôpital de l’enfant de l’Université Masaryk à Brno. Ses résultats l’ont fait expert dans ce domaine. Il est très cité comme auteur.

Aujourd’hui la chirurgie réfractive pédiatrique est très bien acceptée dans les strictes indications médicales et se réalise dans quelques cliniques pédiatriques des universités mondiales où se combinent des interventions chirurgicales exceptionnelles, un haut niveau de résultats et une riche expérience.

Grâce à très bon travail de ces cliniques ainsi que celui du Dr Autrata, ces procédures chirurgicales ont été acceptées comme des traitements réguliers avec des résultats stables, prévisibles et satisfaisants. Les articles sur ces résultats ont été publiés dans les pays et les villes suivants: Les Etats-Unis, Houston, Washington, New York, Calgary, Canada, Alicante-Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie…

Maintenant, parmi eux se trouve aussi l’hôpital spécialisé Sveti Vid de Belgrade, Serbie, grâce au professeur Autrata qui y a établi un grand centre de chirurgie ophtalmologique pédiatrique.

Forte myopie progressive – Scleroplastie

La myopie forte résulte d’une augmentation excessive de la longueur du globe oculaire. Normalement, chez les patients jeunes, la forme et la courbure de la lentille compensent cette augmentation excessive du globe oculaire. Ce procès s’appelle l’emmétropisation.

Pourtant, parfois cela ne suffit pas, et l’augmentation du globe oculaire dépasse la possibilité de l’emmétropisation et par conséquent se développent des certaines valeurs de la myopie. La tissu des tuniques du globe oculaire devient fine tandis que la rétine obtient une apparition spécifique dite “myope”, fragile et minuscule, avec le risque du décollement de la rétine.

Pour arrêter l’augmentation progressive de la longueur axiale et réduire la myopie, aussi que protéger la tissu des tuniques du globe oculaire de l’amincissement future et du risque du décollement de la rétine, la scléroplastie comme traitement chirurgique est recommandée.

Il y a bien des années déjà que ce traitement est appliqué.

Il se réalise sous l’anesthésie générale, aujourd’hui avec des implantes biocompatibles spéciaux ayant un vaste champ d’application dans beaucoup d’autres branches de médecine (des implantes cardiovasculaires, dentaires etc.) Quelques heures après l’opération, l’enfant obtient son congé de l’hôpital puisqu’il n’y a pas besoin de l’hospitalisation.

L’examen de contrôle a lieu trois semaines après l’opération, suivi d’une période de surveillance post-opératoire.

Les causes de la myopie forte peuvent être différentes et parfois inconnues. Elle peut être résultat d’une prédisposition héréditaire ou dans l’oeil pseudophaque, après l’opération de la cataracte par suite de la perte du processus compensatoire de la lentille oculaire, ce qui est bien connu et avec l’âge de l’enfant pris en considération à l’occasion de calcul pour l’implante. La myopie forte peut être présente aussi en cas de syndrome de Down, ou en cas de régression du stade de rétinopathie chez les enfants prématurés.

Le ptosis

Les anomalies congénitales des paupières, l’anomalie du segment antérieur de l’œil, le ptosis, l’obstruction du canal lacrymo-nasal etc.

Quand il couvre les axes visuels chez les enfants âgés moins de quatre ans, le ptosis représente une menace pour le développement normal de la fonction visuelle de cet œil, et c’est la raison pour le corriger.

L’obstruction du canal lacrymo-nasal chez les enfants se manifeste par le larmoiement, la photophobie et les infections de l’œil fréquentes. L’opération a pour but de normaliser le fonctionnement des voies lacrymales, et d’empêcher le développement de l’infection en introduisant des micro-tubes spéciaux pour le drainage, seulement temporairement, pendant quelques mois. Quand la communication normale est rétablie, les tubes artificiels sont éliminés.

Les anomalies de la cornée

Les anomalies de la cornée congénitales et acquises

Certaines transformations sur la surface de la cornée peuvent bénéficier aujourd’hui de traitement par les modalités du laser excimer.

La technique PTK sert à l’élimination du ‘mauvais’ épithélium cornéen, et facilite la cicatrisation de l’épithélium de la cornée.

PTK (photokératectomie thérapeutique) est utilisé pour faciliter la cicatrisation l’épithélium chez les récidives d’érosions cornéennes, pour éliminer les cicatrices superficielles, en laissant la surface de la cornée lisse et fine. Combinée avec PRK (kératectomie photoréfractive), elle peut résoudre en même temps un problème de réfraction déjà existant.

VIDEO PRILOZI
  • Carte d’identité de l’Hôpital spécialisé Sveti Vid

    Carte d’identité
    de l’Hôpital spécialisé

    The Hospital is situated in the very center of Belgrade, in Dobracina Street No. 27, near the Republic Square and the National Theatre.
    +381 (11) 328 37 37
    +381 (11) 328 33 87

    L’Hôpital...+

  • Milan 2013.

    Milan 2013. Le premier prix dans le monde pour l'opération de la cataracte binoculaire.

    Les prix...+

  • LE PREMIER PRIX DANS LE MONDE
    A ÉTÉ ATTRIBUÉ À L'HÔPITAL SVETI VID

    la qualité de la chirurgie et la contribution au développement de l’ophtalmologie moderne EYE ADVANCE.

    Les prix...+

  • Les histoires des patients

    Les histoires des patients

    Ce qui estle plus précieuxdansnotre travail, cesontnospatients très contents. Voilà seulementquelqueshistoiresparmi beaucoup d’autres, qui témoignent d’un changement du destin de ces patients, grâce à l’HôpitalspécialiséSvetiVid.

    Video...+

  • L’ophtalmologie de l’enfant

    L’ophtalmologie de l’enfant

    Le professeur de l’ophtalmologie et le directeur de la clinique ophtalmologique de l’enfant à l’Université de Masaryk, Brno, République Tchèque.

    L’ophtalmologie de l’enfant...+